Amadoun Amion Guindo, secrétaire générale du CSTM. Crédit photo: Malivox

La CSTM et la CDTM invitent tous les travailleurs à observer la désobéissance civile

La crise sociopolitique au Mali ne semble pas connaître d’accalmie malgré la libération des responsables du M5-RFP, ce lundi 13 juillet 2020. En effet, la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM) et la Centrale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM) invitent tous les travailleurs du Mali à observer la désobéissance civile. Cela jusqu’à ce que la « sécurité et la liberté soient rétablies et respectées ».

Rappelons que cette désobéissance civile a été déclenchée par le M5 le vendredi 10 juillet 2020 pour exiger la démission du chef de l’État. Un acte qui a conduit à des débordements ayant occasionné des pertes en vies humaines, des destructions de biens publics et privés. 

Ces deux organisations syndicales, dans leur communiqué conjoint de ce lundi 13 juillet, tiennent le régime Ibrahim Boubacar Keïta pour responsable de tous ces dégâts. À les en croire, le peuple malien ne fait « qu’exprimer son désaveu du système actuel de gouvernance ».

Notons que plusieurs partis politiques, d’organisations de la société civile ainsi que d’organisations internationales et sous-régionales ont condamné ces actes de violence survenus dans le cadre de cette désobéissance civile. Ils invitent aussi les parties à la retenue et au dialogue.

Oumarou

Phileingora

Fousseni Togola est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de « La société close et ses militants », de la « Féminitude » et de « Le Mali sous IBK : sept ans d’obscurantisme » qu’il a publié sous le pseudonyme Chiencoro. M. Togola est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. Fousseni Togola est fondateur et directeur de publication du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes phileingora.org. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA). La même année, il est lauréat du "Prix de Reconnaissance des Médias « Restez à la Maison », dans la catégorie presse en ligne au Mali, de la fondation Merck.

Laisser un commentaire