Crise sociopolitique : le M5-RFP déclenche la désobéissance civile du Mali
manifestations des opposants au régime IBK, ce jour 10 juillet 2020. Crédit photo: Internaute

Crise sociopolitique : le M5-RFP déclenche la désobéissance civile du Mali

Le Mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a tenu son grand meeting populaire ce vendredi 10 juillet 2020. La désobéissance civile a été déclenchée par les leaders du mouvement.

La primature, l’Office de radiodiffusion et télévision du Mali (ORTM) et l’Assemblée nationale du Mali ont été occupés par les manifestants du M5-RFP, à l’appel de leurs leaders. Selon Issa Kaou Djim, porte-parole de l’imam Dicko, autorité morale du M5-RFP, durant toute la durée de cette désobéissance civile, tous les véhicules en provenance de Kati vers Bamako seront bloqués. Toutes les principales voies, les ronds-points, etc., ont été occupés ce vendredi par les manifestants du M5-RFP. Certains ont également occupé les ponts de Bamako.

A lire aussi Salif Kéita appelle à la mobilisation pour la démission d’IBK

Toutefois, Madame Sy Kadiatou Sow ainsi que Issa Kaou Djim ont appelé à une manifestation pacifique.

Puisque IBK a refusé d’écouter son peuple, dit Kaou Djim, « Le peuple lui imposera ce qu’il veut aujourd’hui ». Selon Jeanmille Bittar, président du parti politique MC-ATT, il est temps que le pouvoir revienne au peuple. A ses dires, le Mali souffre de plusieurs maux auxquels le président actuel n’arrive pas à trouver une solution convenable.

Les leaders du mouvement ont invité à épargner les secteurs privés, notamment les banques, les services de santé, etc. ; de cette désobéissance civile qui ne prendra fin que lorsque le président Ibrahim Boubacar Kéita démissionnera.

A lire aussi Baisse de tensions sociopolitiques dans le pays : le Haut conseil islamique aussi dans la discordance ?

Notons que des manifestations ont eu lieu également à Mopti ainsi qu’à Sikasso, des régions du Mali, ce vendredi 10 juillet 2020.

Togola

Phileingora

Fousseni Togola est né à Fana, dans la région de Koulikoro. Il a obtenu son baccalauréat au lycée Cabral de Ségou, au Mali. Aujourd’hui, M. Togola est détenteur d’un Master en philosophie, obtenu à l’École normale supérieure (ENSUP) de Bamako. Présentement, il est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de « La société close et ses militants » et de la « Féminitude » et de « Le Mali sous IBK : sept ans d’obscurantisme » qu’il a publié sous le pseudonyme Chiencoro. M. Togola est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. Fousseni Togola est fondateur et directeur de publication du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes phileingora.org. Il occupe le poste de rédacteur en chef adjoint au journal malien Le Pays. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA).

Cet article a 3 commentaires

Laisser un commentaire